Retour Festival de Bordeaux (cuvée 2014)

C’est sa deuxième année d’existence et on peut dire que ce festival est promis à un bel avenir.

Sur une durée de 5 jours et dans le cadre d’une ville aussi attrayante que Bordeaux, il est facile de trouver des activités à son goût, soit parmi celles proposées par les organisateurs du festival, soit tout simplement en profitant de la ville.

Et les activités proposées vont des conférences, expositions, visites guidées, aux cours bien sûr, et surtout aux milongas et concerts.

Milongas données en plein air sur la place Pey Berland (entre la cathédrale et l’Hotel de ville) où de nombreux badauds se sont arrêtés pour découvrir, et pour certains admirer le spectacle (si on en croit les soutiens manifestés !). Moments de détente et de retrouvailles pour les festivaliers dont les sacs à dos forment vite un gros tas à côté de la sono.

Milongas du soir, données pour la plupart sous la très belle Halle des Chartrons, de forme octogonale et de dimension réduite elle présente l’avantage de permettre un visuel facile des participants et facilite beaucoup les invitations (activité dédiée traditionnellement aux tangueros –mais que certaines tangueras commencent à pratiquer heureusement – mais ceci est un autre débat !). En retour la petite dimension de la salle montre vite ses limites quand l’affluence est au rendez vous. Et c’était le cas ! L’accueil bien organisé et l’amabilité des bénévoles ne résout pas les problèmes d’intendances (où je vais mettre mes affaires, et m’asseoir ?) Petits détails qui peuvent être réglés par le jeu des chaises musicales, que les participants ont l’habitude de pratiquer.

A propos de musique, l’ensemble Hypérion, qui a animé les soirées, en alternance avec les DJ (Amelie Xu, Marcelo Rojas, Vincent El Ghouzzi, Christina Malarska) nous a ravis par ses choix musicaux, sa virtuosité, et sa bonne ambiance.  Pas moyen de se reposer, et tant pis pour les pieds et les genoux…

La milonga du samedi soir avait lieu (exceptionnellement ?) au Rocher de Palmer à Cenon. Un ensemble moderne, un peu froid...Mais la salle était de belle dimension et fut vite remplie.

Alors là, lumières tamisées et coins sombres…pas facile de faire des invitations. Les démos (Simone Facchini & Gioia Abballe, Diego Riemer & Natalia Cristobal Rivé) furent de belle qualité, du beau spectacle pour les festivaliers qui ont eu le temps de récupérer un peu avant de se remettre en piste !

Mais je voudrais parler aussi du concert donné par Quinteto El Después juste avant cette milonga de samedi soir, dans une superbe salle de spectacle jouxtant la salle de bal (ce qui justifie certainement le choix du Rocher de Palmer).

Quinteto El Después (un aperçu sur cette vidéo) fête ses dix ans de carrière. Un répertoire dédié aux nouveaux arrangements du tango traditionnel. D’un côté Piano et Contre basse, et de l’autre Bandonéon et Violon, qui dialoguent et prolongent les phases musicales avec virtuosité et délectation. Un vrai plaisir pour les oreilles et beaucoup de sensibilité. Le guitariste s’est manifesté malheureusement durant un trop bref solo…

Avant de quitter Bordeaux, ville qui a bien rajeuni avec ses façades blanchies, ses berges aménagées et son tram omniprésent, un petit tour dimanche matin au marché bio qui s’étale sur le quai des Chartrons, non loin de la Halle, une façon agréable de se dégourdir les jambes, avant de repartir pour la despedida et mon activité favorite….

Longue vie à ce vestival !

Claude Gosselin

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier que vous êtes bien humain et non un robot, et évite l'émission automatique de spams - vous pouvez aussi me contacter via FB Messenger Claude Gosselin
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.