Retour de Calpe (Esp 29 oct - 1 Nov 2015)

 

 

 

Lien vers le site officiel de l'évènement avec les noms des organisateurs et des DJ's.

Il faut être motivé pour se rendre à Calpe - petite station (très) touristique perdue sur la Costa Bianca, avec ses grands immeubles très hauts qui dominent la plage. Heureusement il y a le « Rocher », ce magnifique caillou posé là au bord de l’eau. En fait c’est une petite presqu’île, mais il arrive à s’imposer très facilement face aux grands hôtels qui trônent devant la mer.

Arrivé à l’hôtel, un de ceux qui s’affichent devant la plage (!), on est vite impressionné par les dimensions et le luxe, ce que les tangueros/ras ne peuvent s’offrir que pendant les fins de saisons touristiques !!

Le groupe de tangueros est semble t il majoritaire dans cet hôtel, à cette époque de l’année, et on a vite le sentiment d’être chez nous dans la salle de restaurant où nous nous retrouvons avec bonheur en fin de matinée, après un réveil tardif, ou en début d’après midi, après la milonga du matin qui a lieu dans une belle petite salle ouverte devant la piscine extérieure, ou bien encore le soir entre la milonga de l’après midi et celle du soir !

Beaucoup d’occasions de s’échauffer les jambes !! Tout se passe dans l’hôtel (ou presque – voir plus loin). Pas besoin de se déplacer à l’extérieur. La voiture reste au parking ! On peut descendre en chaussures de danse, pas besoin d’emmener de veston ni de vêtements chauds.

Tout cela est très pratique et très agréable. Les visages deviennent de plus en plus familiers et les échanges dans l’ascenseur, obligatoirement très brefs, se font en espagnol, en anglais, ou en français – je n’ai pas testé d’autres langues ( !)

Tout le monde semble heureux de cette façon détendue, conviviale, de pratiquer notre passe temps favori, sans aucun souci matériel, dans un total esprit de vacances.

L’organisation de ces 4 jours est, il faut bien le dire, exceptionnelle. Tout est millimétré et s’enchaîne parfaitement. Les DJ’s sélectionnent leurs musiques en fonction de l’heure et du lieu de la milonga, et gèrent au mieux en fonction de l’évolution des soirées.

Les fins de soirées sont, pour ceux qui ont eu encore assez d’énergie pour rester jusqu’à 3 ou 4 heures de matin, parfois endiablées et bien animées. Ce qui contraste avec l’esprit « encuentro ». Esprit encuentro qui n’est d’ailleurs pas toujours respecté et dépend beaucoup du public qui participe aux soirées - quelques uns ayant « oublié » les règles élémentaires à tenir dans ce genre de manifestation. On a vu des exhibitions de danses de salon, pendant les milongas, qui n’avaient rien à y faire. Par contre les danses pratiquées par ces mêmes personnes en « after » étaient très sympa à regarder.

Autre remarque négative, puisque c’est le moment j’en profite, certains n’apprécient pas la taille de la grande salle qui ne permet pas, à moins d’avoir une vision exceptionnelle – ce que peu de tangueros/ras ont encore après un certain âge (!) – de pratiquer la mirada/cabeceo. Après quelques déboires du genre invitations simultanées de deux tanguéras, ou bien une rencontre de deux cavaliers tous les deux persuadés d’être les seuls à avoir décroché l’attention de la belle en robe rouge ! – une couleur mise en vedette lors d’une soirée où le rouge était préconisé – ce qui n’aide pas beaucoup dans le « repérage » des cavalières. Après quelques déconvenues beaucoup de cavaliers rompent les règles et s’avancent à mi chemin sur la piste pour inviter plus sûrement leur cavalière – ce qui enlève un peu de l’attrait de la méthode du cabeceo…

Des temps forts ont marqué le séjour : le déjeuner dans un petit restau du port - grande salle très bruyante ou il fallait maitriser le langage des gestes – suivi d’une promenade « digestive » de tout le groupe, au son de la musique du tango – et c’était là tout le charme de cet instant magique – jusqu’au bout du chemin contournant le fameux rocher, où l’on a dansé sur la piste…d’atterrissage de l’hélico (!), sous un beau soleil, et entourés de rochers majestueux, dont les couleurs ont constamment évolué durant la dernière heure jusqu’au coucher de soleil.

Retour à l’hôtel du groupe, d’un pas lent et rythmé par la sono mobile, des pieds chargés d’une fatigue de plus en plus marquée, et que la piste d’hélicoptère n’a pas épargné !

Un autre moment fort, qui restera dans les  mémoires, c’est la matinée « Tango Spa ». Pendant 2 heures la salle/piscine du spa de l’hôtel a été sonorisée par la musique du tango, et on pu voir des couples danser dans la piscine, entourés de jets d’eau et de vapeur, ou bien pieds nus sur les dalles mouillées entourant le bain. Instants très appréciés pour se détendre le corps et surtout les pieds - après 4 jours d’intenses exercices - dans des bains chauds ou glacés !

 

En conclusion, l’organisation de cet évènement est excellente. On est pris en charge complètement comme des enfants dans une colonie de vacances, nos « moniteurs » et « monitrices » sont sympas et attentionnés, toujours souriants et prêts à répondre à nos moindres désirs.

L’esprit « encuentro » n’est pas toujours respecté, mais est ce si important ?

Des initiatives très agréables qui créent de très bons souvenirs.

A l’année prochaine !!

 

Claude Gosselin

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier que vous êtes bien humain et non un robot, et évite l'émission automatique de spams - vous pouvez aussi me contacter via FB Messenger Claude Gosselin
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.